The Eurasian bittern

Butor etoilé

Butor étoilé – Jean-Baptiste NOGUES / Marais du Vigueirat

Le Butor étoilé (Botaurus stellaris), héron menacé au niveau européen l’est tout particulièrement en France : en trente ans, l’estimation de la population nicheuse a chuté de 35 à 45 % pour atteindre environ 300 mâles chanteurs. A l’heure actuelle, l’espèce n’est plus présente que dans 10 régions, avec des effectifs variables, dans les années 70, on la trouvait dans 19 régions.

Les principaux sites de reproduction se situent aujourd’hui sur le littoral méditerranéen (Camargue et étangs languedociens), dans l’estuaire de la Seine (RNN estuaire de Seine) et en Brière (Loire atlantique).

Les principales menaces identifiées portent sur la destruction des zones humides et en particulier des roselières, la gestion hydraulique inadaptée, la dégradation de la qualité de l’eau, ainsi que la modification ou l’intensification des modes d’utilisation des marais à roselières.

 

 

 

L’objectif général du plan national est de retrouver dans les 15 ans qui viennent la population de 1970, soit 500 mâles chanteurs. Pour ce faire, le plan national de restauration prévoit 16 mesures réparties dans 3 domaines (l’étude, la protection et la communication) de manière à inverser la tendance.

Ce plan est décliné régionalement pour tenir compte des spécificités locales. En PACA, les Amis des Marais du Vigueirat ont été désignés par la DREAL pour animer et mettre en œuvre les actions de ce programme de conservation.

Des dénombrements de mâles chanteurs sont coordonnés sur les Marais du Vigueirat ainsi que sur l’ensemble du Plan du Bourg. Tous les cinq ans, l’ensemble des sites de la région est prospecté dans le cadre d’un recensement national.

Des actions de sensibilisation des propriétaires sont également menées en concertation avec les animateurs Natura 2000.

Avec une centaine de mâles chanteurs la région PACA, abrite le tiers de l’effectif national.

Plus d’infos
www.butor-etoile.lpo.fr/contenu/,accueil,1?