Startseite » L'actualité des Marais » Recensement Goélands leucophée

L'actualité des Marais

Recensement Goélands leucophée

Vendredi 9 avril 2021, les Amis des Marais du Vigueirat (AMV) en partenariat  avec le Parc Naturel Régional de Camargue et le Grand Port Maritime de Marseille ont effectué le recensement des Goélands leucophée – appelés “Gabians” en Provençal – présents sur un îlot sableux situé sur la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur), le They du Pegoulier.

Ce recensement a lieu tous les trois ans sur les îlots sableux de la façade méditerranéenne et les AMV sont chargés du suivi sur le plan du Bourg (Mas-Thibert, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Fos-sur-Mer).

Les recensements des oiseaux marins nicheurs sont organisés au niveau national par le GISOM (Groupement d’Intérêt Scientifique Oiseaux Marins). L’objectif est de collecter et synthétiser des données quantitatives sur les populations nicheuses d’oiseaux marins en France. Les recensements ont pour vocation d’observer les tendances démographiques au fil du temps et de mettre en exergue les éventuels changements pouvant se produire. Les dénombrements concernent 28 espèces ayant une reproduction régulière en France métropolitaine, dont fait partie le Goéland leucophée. Les recensements sont organisés sur 3 saisons de reproduction afin de disposer du temps nécessaire pour parcourir les 1000 kilomètres de côtes, les 500 îlots et les secteurs continentaux favorables à la nidification des oiseaux marins. Le comptage est réalisé autour de la mi-avril pour le Goéland leucophée. 

Une dizaine de collaborateurs de ces 3 structures se sont portés volontaires afin de réaliser cette mission sur l’îlot du Pégoulier. Équipée de waders et de bottes, l’équipe a parcouru le site de long en large afin de compter les nids et les œufs s’y trouvant. En effet, le comptage des Goélands s’effectue en repérant les nids au sol, en comptant le nombre d’œufs par nid (le nombre d’oeufs peut varier de 1 à 4, ponte classique  étant de 3 oeufs) et le nombre de poussins – si il y a. 3h30 ont été nécessaires afin de parcourir l’îlot dans sa globalité.

Lors de cette journée, 815 nids comprenant des œufs ont été recensés. Entre 2000 et 2021, le nombre de couples est passé de 504 à 815 sur le They du Pegoulier soit une augmentation de 62% en 20 ans. 

Quelques informations sur le Goéland Leucophée :

Le Goéland leucophée a une espérance de vie d’environ 20 ans. La ponte s’étale, en général, sur 2 à 3 jours, et l’incubation va durer de 28 à 30 jours. Après les éclosions, il faudra encore une quarantaine de jours pour que les jeunes arrivent à l’envol. 

Il est considéré comme une espèce très intelligente, opportuniste & monogame. Au cours de la fin du siècle dernier et, encore de nos jours, il a largement profité des sources de nourriture mises à disposition par l’homme comme les décharges à ciel ouvert, les rejets de la pêche aux chaluts ou les milieux agricoles. 

Les populations du  Goéland leucophée sont en expansion en Europe. Cette évolution peut avoir des conséquences sur la biodiversité (prédation et dérangement sur les oiseaux d’eau en reproduction comme par exemple les canards), sur la végétation & sur les activités humaines (nidification urbaine ou en milieu industriel).

Crédit photo Goéland leucophée @Clément Pappalardo.